s Généalogie Bachmann Méheut Lauwers Cadic
s

drapeau Alsace

L'ALSACE

Logo Alsace

Superficie : 8 280 km²
Chef-lieu : STRASBOURG
Habitants : Alsaciens
Population : 1 768 079

Départements :

Symbolique du drapeau

Ce drapeau de création récente et sans véritable fondement historique est calqué sur le blason alsacien : "Parti : au premier de gueules à la barre d'argent côtoyée de deux cotices fleuronnées du même, au second aussi de gueules à la bande d'or accompagnée de six couronnes du même, trois en chef et trois renversées en pointe."



Situation de l'Alsace

Sous la domination romaine, l'Alsace appartenait à deux provinces différentes. Le Nordgau ou basse Alsace était du territoire des Mediomatrices et faisait partie de la première Germanie ; le Sundgau ou haute Alsace était compris dans la grande Sequanaise ou maxima Sequanorum. Son nom, en latin Elisacia, en allemand Elsass, vient sans doute de la rivière d'Ill ou Ell qui la traverse. Il se rencontre pour la première fois dans Fredegaire, historien contemporain de Clovis II.

Du temps des rois mérovingiens, le Nordgau appartint au royaume d'Austrasie, le Sundgau à celui de Bourgogne. Réunies sous le sceptre de Charlemagne, ces deux provinces d'Alsace échurent en partage à l'empereur Lothaire, fils aîné de Louis le Débonnaire. Elles formèrent alors un duché ou grand gouvernement appelé ducatus Helisatiorum.
Après la mort de Louis IV, roi d'Austrasie, en 954, l'Alsace fit partie de l'empire et fut de 1080 à 1254 l'apanage de la maison de Hohenstausfen, qui donna six souverains à l'Allemange. Deux comtes provinciaux ou landgraves héréditaires gouvernaient le pays sous l'autorité ducale. Le comté ou landgraviat du Sundgau était à la maison de Habsbourg, devenue depuis la maison d'Autriche. Le comté du Nordgau, après avoir eu ses landgraves laïques, jusqu'en 1359, passa sous la domination des évêques de Strasbourg. Par le traité de Westphalie, l'Alsace fut cédée à la France, sauf l'évêché de Strasbourg, dont Louis XIV s'empara en 1673 et 1684 et se fit confirmer la possession par le traité de Riswick.

Le landgraviat du Sundgau ou Haute Alsace avait pour armes particulières : d'azur, à la bande d'or, accostée de six couronnes du même, posées en orle, celles du chef opposées à celles de la pointe. Souvent aussi il prit les armes de la maison de Habsbourg.
Les armes du landgraviat du Nordgau ou basse Alsace étaient : de gueules, à une barre dentelée d'or.

Le drapeau alsacien historique est constitué de deux bandes horizontales: une rouge (en haut) et une blanche (en bas).


Il se répand au XIXème sicèle et trouve son origine dans la forte récurrence des couleurs rouges (gueules) et blanches (argent) dans les blasons des familles nobles et des villes alsaciennes.
Le drapeau de l'Alsace est appelé en dialecte alsacien "Rot un Wiss" (litteralement: rouge et blanc).

   



Accueil | Patronymes | Individus | Fiches | Lieux | Documents | Chroniques | Librairie | Liens | Equitation | Galerie d'images | Armoiries | Drapeaux | Lexique
 
© Copyright M. Lauwers 2004 - Tous droits réservés 2007-2008 -