s Généalogie Bachmann Méheut Lauwers Cadic
s



LE LANGUEDOC-ROUSSILLON

Superficie : 27 376 km²
Chef-lieu : MONTPELLIER
Habitants : Languedociens
Population : 2 375 615

Départements :


Symbolique du drapeau

"De gueules, à la croix évidée, cléchée et pommetée d'or."


Cette province, qui a pris son nom de l'idiome qu'on y parlait au moyen-âge, ne forma jamais un grand fief unique et distinct. Elle comprenait plusieurs comtés. Le plus vaste et le plus important, celui de Toulouse, fut possédé par une race de puissants seigneurs, dont la domination s'étendit successivement, par des acquisitions ou des alliances, sur les comtés de Narbonne, de Nîmes, de Béziers, et de Carcassonne. Raymond, dernier comte de Toulouse, ruiné par les guerres des Albigeois, maria sa fille unique à Alphonse, comte de Poitiers, frère de Louis IX, qui mourut en 1270 sans enfants mâles. Son neveu, Philippe Le Hardi, roi de France, recueillit alors la riche succession des comtes de Toulouse, qui ne fut plus détachée de la couronne et dont les diverses parties composèrent les Etats de Languedoc.

Ainsi, on attribue ordinairement au Languedoc les armes de la ville et des comtes de Toulouse, et on les voit en effet figurer sur des monnaies et des sceaux du gouvernement de cette province.

   



Accueil | Patronymes | Individus | Fiches | Lieux | Documents | Chroniques | Librairie | Liens | Equitation | Galerie d'images | Armoiries | Drapeaux | Lexique
 
© Copyright M. Lauwers 2004 - Tous droits réservés 2007-2008 -